archivio

Archivi tag: poème

IMG_0513

In the studio floor, my preferred color, violet.

 

The steps begin through the sun shadows. 
The steps dither on the edge. Outside the green flies.

Attraverso ombre solari si schiudono i passi. 
Tremano ai margini. Volano i verdi fuori. 

Les pas éclosent dans les ombres solaires. 
Ils tremblent en marge. Dehors volent les verts. 


Simona Polvani

Château Éphémère, Carrières-sous- Poissy


 

Day #02 | PASSI /Errare è umano residence

Day #03 | PASSI /Errare è umano residence


 

PASSI / Errare è umano, in residenza

PASSI / Errare è umano, en résidence

Annunci

Notte

#Slittamento 01

Tramontò il giorno

E si allargò

La quiete

Nera inchiostro

Della nostra distanza

Dai baci schiusi

Simona Polvani

Senza Titolo, Stefano Frosini, 2013





Tu arrives,  arrives

Une ligne de lumière diaphane

Et me touches

Une main, l’omoplate exposé

Tu viens et tu dissous la cire

À l’oreille aveugle

Impénétrable, j’errais, renfermée

Toute

En bave de soie

Contre, je dis, contre

Impuissante, réfractaire la langue

Au refrain qui décharne

L’aujourd’hui

 

Tu viens et déferles

 Craquèlements incertains de fissures

Cubitus contre malléole

Cils et flagelles à explorer

La pâleur, faire affleurer

La rougeur

Enchantement

A nouveau, je suis

Sur la pierre

Émergeant à la surface

De l’horizon tendu

Apparaître, disparaître

Pétales et feuilles d’ailes déployer

Aller

Encore       aller




Senza Titolo, Stefano Frosini, 2013



 

Simona Polvani

(traduit de l’italien par Camilla Maria Cederna, Ludovico Greco et Simona Polvani)

Photo: Untitled, Stefano Frosini

 

Dipinto di /Picture de Amy Judd

Dipinto di /Picture de Amy Judd

Mi sono divertita a leggere una mia breve poesia, Le Bonheur, già pubblicata in questo blog, prima in francese e poi in italiano, e a mescolare i versi nelle due lingue, improvvisando, trascinata dai suoni che si producevano di volta in volta. Condivido volentieri con voi questa registrazione.

En français
Je me suis amusée à lire un de mes poèmes, Le Bonheur, déjà publié dans ce blog, d’abord tout entier dans sa version en français et en italien, et ensuite en mélangeant ses vers dans les deux langues, j’ai improvisé un troisième poème, emportée par les sons qui se sont dégagés. Je partage volontiers avec vous cet enregistrement.

Dedicato a /Dédié à A.

Bras

bouches

dos

cheveux retenus

culs bandés

vêtements retournés

les pas sur-saccadés

les têtes renversées

Ta barbe

 

À reculons seulement j’ai pu parcourir

le périple du château

Plongeant dans l’odeur capiteuse

du jasmin, je me suis égratignée contre

les pierres

L’esprit heureux enfin

de la parole morte –

Retrouvée dans le noir aveuglant

Moi, dans tous tes sens aspirée

Dans les mains, dans tes mains, empêtrée

Je suis anémone de mer algue corail



– Août 2011-

Simona Polvani / traduction en français par Simona Polvani & Ludovico Greco

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: